Pas de chance : vous tombez sur une route impraticable

Au volant de votre voiture, vous apercevez soudainement un énorme trou au milieu de l’autoroute. Impossible de continuer. Ennuyé, vous arrêtez votre voiture et appelez le service de voirie. Le téléphone sonne plusieurs fois avant qu'une réceptionniste amicale ne décroche. Elle écoute patiemment votre histoire et vous promet que quelqu'un viendra à votre secours le plus rapidement possible. La connexion est interrompue.

Vous attendez patiemment le réparateur. Comme promis, il arrive en quelques secondes. Il se précipite hors de son véhicule, attrape ses outils et commence à réparer le trou. Entre-temps, vous continuez à surveiller la route. Une fois le trou réparé, vous reprenez votre route avec fierté. Il n'y a pas eu d'accident (grave). Personne n’est tombé dans le trou, n’est sorti du virage ou n’a dû dévier sa course. Les conséquences auraient pu être dramatiques. Vous continuez à conduire, en faisant attention à l'éventuelle présence d'autres anomalies sur la route.

Le sonneur d'alerte de notre corps

Cette situation est en réalité une représentation simplifiée du fonctionnement du système endocannabinoïde dans notre corps. Dans cet exemple, vous êtes le système endocannabinoïde : la personne ayant donné l'alerte concernant le trou dans la route. Dans cet exemple, la route est notre corps au niveau cellulaire et les agents de voierie sont notre cerveau – l’organisme de coordination qui surveille tout de très près et dirige. C'est parce que vous - le système endocannabinoïde - donnez un signal que le trou peut être réparé. Le trou dans notre corps peut être n'importe quoi : quelque chose de cassé ou quelque chose qui n’est pas à sa place. Ainsi, ce système surveille certains processus dans le corps, tels que la douleur, les pensées, les inflammations, le système immunitaire et la régulation cellulaire.

Le système endocannabinoïde lui-même ne répare pas les défauts, mais envoie un signal au cerveau. De cette manière, les substances nécessaires et les troupes de renfort peuvent arriver à temps pour effectuer les réparations avant que les dégâts ne soient trop importants pour pouvoir être réparés par le corps lui-même. Le contrôle des défauts éventuels est effectué de manière assez précise : jusqu'au niveau cellulaire.

receptoren-cb1-cb2

Comment fonctionne le système endocannabinoïde ?

Le système endocannabinoïde est composé d'endocannabinoïdes. Endo signifie « propre au corps » : le système est constitué de substances de signalisation spécifiques du corps (neurotransmetteurs) qui se connectent à deux récepteurs de notre corps, les récepteurs CB1 et CB2. L’anandamide et la sérotonine, entre autres, sont des endocannabinoïdes importants.

Principe de la « clef dans la serrure »

Notre corps est composé de cellules. Ces cellules ont une partie intérieure et extérieure, séparée par la membrane cellulaire. Les récepteurs sont des protéines de la membrane cellulaire auxquelles des molécules spécifiques peuvent se lier. On peut comparer cela au principe de la « clef dans la serrure ». Les molécules de signalisation (clefs) s’adaptent sur un certain nombre de récepteurs (serrures).

endocannabinoiden-systeem-sleutel-slot

Récepteurs CB1 et CB2

Comme les molécules de signalisation (clefs) se lient à un récepteur (serrures), le récepteur peut déclencher une réponse cellulaire. Les informations sont alors transmises d'une cellule à l'autre.

Il existe deux récepteurs où les endocannabinoïdes du système endocannabinoïde se lient dans notre corps :

  • Récepteurs CB1. Ces derniers se produisent principalement dans notre système nerveux central et dans un certain nombre d'organes. Pensez à la douleur, à la nausée, à la mémoire, à la motricité fine, etc.
  • Récepteurs CB2. Ceux-ci se produisent principalement dans les cellules de notre système immunitaire et de nos organes périphériques.

receptoren-cb1-cb2-schema

CBD et THC

Les substances les plus connues qui se lient aux récepteurs CB1 et CB2 sont le THC et le CBD. Ce sont les mêmes substances présentes dans les plantes de cannabis et de chanvre. Notez que les deux ont un effet différent. La THC vous rend stone ou high, ce qui n'est pas le cas du CBD. Le CBD réduit justement les effets psychoactifs du THC.

Nous en possédons tous un

Un joli système : le système endocannabinoïde. Tous les êtres vivants - mammifères, oiseaux, poissons, certains mollusques, humains - possèdent un tel système dans leurs corps. Cependant, même si nous en possédons tous un, nous n'avons que très peu de connaissances le concernant.

Découvert en 1992 seulement

Les scientifiques Allyn Howlet et William Devane ont découvert le tout premier récepteur cannabinoïde dans le cerveau d'un rat en 1988. Après de nombreuses études de suivi, ce n’est qu’au début des années 90 qu'il est apparu que nous, humains, possédions tout un réseau de récepteurs cannabinoïdes dans notre corps : le système endocannabinoïde. C'est pourquoi les connaissances dont nous disposons sur ce système sont encore récentes et incomplètes, et qu'il reste donc encore beaucoup à apprendre sur son fonctionnement.